Comptable de demain
11/2/22
4 min
Fouad Bencheman
Content manager, Inqom

Comment attirer et fidéliser des collaborateurs via des outils digitaux ?

Important « turn-over », démissions ou réorientation professionnelles suite à des surcharges de travail ou par manque de reconnaissance… La profession comptable peine à recruter les jeunes talents depuis plusieurs années. Et si le problème ne résidait pas forcément dans l’attractivité du domaine, mais plutôt dans le processus de recrutement qui ne met pas assez l’accent sur les nouvelles perspectives technologiques ?

C’est un paradoxe incontestable sur lequel s’accordent à la fois les cabinets et les collaborateurs. Bien qu’ils bénéficient d’une conjoncture favorable en termes de dynamisme économique, les cabinets d’expertise comptable peine pourtant à attirer et à fidéliser leurs collaborateurs, notamment les plus jeunes. Selon une étude du cabinet de recrutement Fed Finance de 2018, 97% des structures d’audit et d’expertise comptable avouent connaître de grandes difficultés à recruter. Lorsqu’on regarde plus en détail, les raisons de cette désaffection, les cabinets mettent en avant : le manque de CV reçus pour 67 % d’entre eux, les faibles compétences logicielles des candidats pour 61% et enfin le manque de motivation et de relationnel des candidats pour 52%.

Une formation aux antipodes de la réalité technologique du métier 

Depuis quelques années, le monde du travail évolue tellement rapidement, sous le prisme des évolutions technologiques, qu’il en devient presque compliqué de former un étudiant sur un long cursus. Du coup, dans le cas d’une formation de huit ans, le cursus que suive les experts-comptables, il existe forcément un décalage entre l'apprentissage scolaire et la réalité du terrain. Existe-il dans le cursus d’un expert-comptable des modules portant sur la gestion de cabinet, sur la communication digitale, sur le Cloud ? La réponse est non. Est-ce que les étudiants sont très tôt familiarisés avec les principaux outils du marché ? Des outils qu’ils devront utiliser pourtant quotidiennement. La réponse est, également, non. 

Pourtant, la nouvelle génération de collaborateurs arrivant sur le marché du travail a grandi avec la révolution numérique. Nombreux doivent donc s’étonner, sur les bancs de l’école, de ne recevoir que peu de formation sur ces sujets. Les cabinets peuvent bien se plaindre des « faibles compétences logicielles » des plus jeunes candidats, mais le problème est ailleurs. C’est  à eux de valoriser et de communiquer sur les outils digitaux qu’ils utilisent. C’est à eux de veiller à choisir une solution technologique qui facilite le travail collaboratif afin d’éviter l’aridité de certaines missions. Pour éviter une cassure générationnelle entre de probables futurs aspirants comptables et les experts en activité, il faut dialoguer avec la même grammaire technologique.

Des outils digitaux pour les accompagner lors de la période fiscale

La période fiscale, c’est un peu le Léviathan des jeunes collaborateurs. Le moment fatidique, celui qui fait peur et qui peut accroître vos difficultés de recrutement. Un sondage réalisé par le cabinet parisien « Denjean & Associés », en partenariat avec le site « L’Étudiant », a donné lieu, en février 2015, à la publication d’une enquête intitulée « Attentes et motivations des étudiants en expertise comptable et audit ». Les sondés estiment à 81 % que le métier est soumis, de manière cyclique, à des surcharges de travail très importantes, tandis que 93% affirment que l’expertise comptable est un métier extrêmement stressant. Même si ce sondage date un peu, très peu d’études concernant des étudiants sont malheureusement disponibles, il est révélateur d’un fait. La quasi-unanimité des étudiants estime que les métiers de l’expertise-comptable et du commissariat aux comptes sont synonymes de rythme de travail effréné et de stress intense. Avant même leur entrée effective dans la vie active d’un cabinet, les futurs collaborateurs sont formatés à une logique angoissante avec la vision d’un métier chronophage et soumis à une grosse pression. 

Évidemment, il est normal de prévenir les étudiants de la dureté de leur futur métier. Cependant, dans la profession, cette logique de stress semble inaliénable. D’un côté, les cabinets souhaitent montrer qu’ils sont en phase avec les nouvelles technologies, donc avec l’utilisation d’outils au service d’une meilleure organisation du travail ; de l’autre, un message contradictoire est envoyé aux étudiants. Il faut donc en amont des recrutements savoir bien communiquer sur sa solution logicielle par le biais de son site Internet à travers des articles de blog ou par des prises de paroles sur les réseaux sociaux professionnels. Ce type d’actions n’est pas une perte de temps, loin de là. Pour attirer et fidéliser les plus jeunes collaborateurs et les meilleurs talents, il faut veiller à travailler votre marque employeur, comme n’importe quelle entreprise, en vous servant de vos outils digitaux. 

Les nouvelles technologies constituent une échappatoire possible au quotidien stressant de l’expert-comptable, notamment grâce à l’automatisation des processus fastidieux et à la généralisation du travail collaboratif. Chez Inqom, nous sommes persuadés que les cabinets devraient mettre plus en avant leur attractivité technologique pour séduire les meilleurs talents. C’est pour cette raison que nous avons noué un partenariat avec QuickBooks afin de mettre à disposition des cabinets une solution intégrée qui s’étend de l’émission du devis ou de la facture par l’entreprise à la déclaration de la liasse fiscale.

Inscrivez-vous au prochain webinar sur le sujet

L’attraction des talents est un véritable défi pour la profession comptable. Pour le relever, les cabinets peuvent mettre en avant leurs atouts technologiques pour attirer et fidéliser les meilleurs collaborateurs. Inqom et QuickBooks vous proposent d’aborder cette problématique en profondeur lors d’un webinar le mardi 22 février à 11h à ce sujet avec la participation de Audrey Brullon, Co-fondatrice Lamacompta et François Bombereau, Responsable cabinet BHN EXPERTISE.

Au menu des échanges :
- Complexité du recrutement en cabinet
- Comment valoriser vos outils digitaux dans le quotidien des collaborateurs ?
- Comment développer et faire vivre sa marque employeur ?

S'inscrire au webinar


Vous aimerez aussi

Recevez les prochains articles par e-mail

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque mois un condensé de tous nos articles directement dans votre boite e-mail.