Inqom news
8/3/21
8 min
Inqom

Les réponses d’Inqom pour envisager l’avenir de la profession plus sereinement

Pour terminer ce dossier, « Dans quel état la profession comptable sortira-t-elle de la crise ? » (Partie 1 et Partie 2), entrons dans le détail de ce que peut vous apporter concrètement Inqom. Notre double approche, technologique et organisationnelle, tente de structurer les contours des métiers du chiffre de demain. D’un côté, l’aspect technique avec l’automatisation —portée par l’Intelligence Artificielle— et la structuration des données, de l’autre l’aspect humain avec la nécessité d’établir une relation de proximité avec vos collaborateurs tout en faisant évoluer le rôle de chacun au sein de votre structure.

Il aurait été trop facile de pointer du doigt ces convergences sans y apporter des solutions. À vrai dire, notre solution s’est efforcée de se construire technologiquement autour de ces constats partagés. La face d’une pièce, la manière de travailler, a influencé l’autre, l’outil technologique. Revendiquer cette approche presque sociologique est essentiel car bien souvent, c’est le contraire qui est réalisé. Un gonflement de poitrine technologique, qui se traduit par une foule de fonctionnalités, qui finalement ne font que perpétuer un schéma organisationnel obsolète.

L’automatisation

Notre logiciel comptable nouvelle génération basé sur l’intelligence artificielle est exhaustif, puisque son périmètre fonctionnel est étendu au cœur de votre métier, couvrant la génération des écritures (achats, ventes, notes de frais, gestion des taux de change et de la TVA, filtrage des doublons et des pièces inutiles) et la génération des écritures bancaires. Notre logiciel est également orienté métier puisqu’il apprend et s’améliore à chaque action comptable. Inqom s’insère parfaitement dans le flux de travail d’un cabinet, sans demander aucune configuration, ni d’interventions manuelles, car cette technologie ne nécessite aucune maîtrise informatique complexe, ni de lourds investissements en matière de formation. L’automatisation proposée par Inqom se contrôle facilement et s’affine avec le temps. Si le collaborateur effectue les quelques révisions d'affectation qui lui sont soumises de manière régulière et cohérente, il aura à sa disposition un outil de plus en plus rapide, fiable et performant. 

Oui la production automatique des comptes est possible, nous ne parlons ici pas de pré-compta, ou de compta entièrement paramétrée à la main, mais bien d’une production comptable automatisée. Notre automatisation est présente tout au long du processus de production comptable, et pas simplement au niveau de la génération d'écritures : contrôle et révisions des comptes, lettrages automatiques, charges constatées d'avances générées automatiquement à partir de l’extraction des métadonnées présentes sur les factures, cinq des dix cycles de révision automatisés, etc. Seuls les rejets ou faits marquants devront être revus par un comptable. La technologie disponible actuellement fait de cela une réalité, il faut donc bien choisir ses partenaires technologiques. 

La structuration de la donnée

Oui, le cabinet comptable doit devenir une entreprise avant tout, avec un projet stratégique, une vision pour ses clients. Pour vous y aider, Inqom se veut plus qu’un simple outil comptable. C’est un uniformisateur de données. Pour être en mesure de trouver rapidement les informations pertinentes que l’on souhaite analyser, on doit disposer de ce que nous appelons « des données structurées », c’est-à-dire bien organisées et facilement accessibles. Notre approche a évidemment des conséquences sur la manière de travailler et de recruter. Il vous faudra recruter des banquiers, des consultants en gestion ou des assureurs afin d’accompagner vos clients. 

Il n’est pas demandé ici à chaque consultant de devenir un Data Scientist, non, il doit y avoir un back office au siège ou chez l’éditeur qui s’occupe de construire le scoring permettant un ciblage précis des clients en fonction de leur besoins, et ainsi proposer les bons produits en informant le conseiller ou le collaborateur.

C’est notre vision chez Inqom, notre capacité d’analyse Big Data sera mise à disposition de chaque cabinet, et tous ceux qui le souhaitent pourront utiliser facilement leurs données. Nous vous apportons l’outil pour exploiter vos données clients et ainsi augmenter la valeur intrinsèque des activités de votre cabinet.

Autrefois, c’était le bouche à oreille classique et vos capacités technique qui pouvaient vous garantir des revenus supplémentaires. Demain, c’est la qualité de structuration de vos données qui vous permettra de rayonner auprès de nouveaux clients, tout en fidélisant vos plus anciens.

Cliquez sur l'image pour que notre équipe vous recontacte.

La proximité et la relation de confiance

Il n’est plus possible de parler de proximité et de relation de confiance en n’ayant que des contacts sporadiques avec ses clients. Être présent, plus proche cela veut dire toute l’année, par un lien dématérialisé certes, mais qui s'inscrit en parangon de notre modernité comme un élément de réassurance.

Pour que cela soit possible, il faudra qu’un temps nécessaire soit dégagé. Il est donc important de lisser la production comptable via l’automatisation. En ne se laissant plus submerger par ces événements périodiques de courses au bilan, le cabinet comptable va peu à peu changer d’identité et de stature dans sa manière de communiquer. Pour y parvenir avec succès, il va devoir revoir ses compétences clefs.

Les directions d’expertise comptable l’ont bien compris, fait observable par les actions de croissance externe réalisées par les cabinets de taille importante qui font l'acquisition de cabinets d’avocats, d’étude de notaire ou encore de cabinets de gestion de patrimoine.

Les frontières sont désormais ouvertes. L'expert-comptable doit devenir le centre névralgique de l’ensemble de ces expertises métiers.

Actuellement, la plupart des petits et moyens cabinets, mais aussi des entreprises, ont du mal à concevoir et amorcer cette dynamique car ils restent enlisés dans une organisation du travail en silos, sans levier ou presque sur la comptabilité pour distribuer les autres services. Inqom rend possible la mise en place de ce guichet unique : un seul point d’entrée pour le chef d’entreprise.

Les nouveaux rôles du professionnel du chiffre

Les nouveaux « comptables » doivent devenir les tiers de confiance de la Banque, de la compagnie d’assurance, du partenaire business, en somme le premier distributeur de services auprès de l’entreprise. Ils doivent devenir indispensable au chef d’entreprise par sa proposition de valeur et être un pilier de l’entreprise cliente.

L’objectif est double, un conseiller doit suivre un portefeuille plus important et avoir plus de temps pour ses clients pour distribuer des services supplémentaires à plus forte valeur ajoutée pour l’entrepreneur, et sur lesquels le Cabinet/entreprise gagne (plus) d’argent.

Mais ce n’est pas tout, adopter l’IA d’Inqom transformera de facto l’organisation de votre travail, mais également celle de votre entité. Grâce à celle-ci, l’organisation des responsabilités au sein de votre cabinet passera d’une logique verticale à une logique horizontale. Pour cela, votre cabinet doit apprendre à jongler avec de nouveaux soft skills, indispensables pour la bonne intégration de l’IA dans les flux de travail, tels que la capacité de délégation, la flexibilité, l’écoute, la collaboration, etc. L’ensemble des salariés comptables devront faire preuve de transversalité et acquérir des notions de management. L’IA transformera également votre cabinet, car cette technologie requiert des compétences nouvelles, qui s’obtiendront soit par une formation de vos effectifs actuels, soit par des recrutements d’un nouveau genre. De nouvelles typologies de métiers vont éclore pour venir soutenir cette voûte technologique : les entraîneurs, les réviseurs et contrôleurs d’IA comptable, le “coach client”... Ce n’est pas tant leurs dénominations qui importe, mais votre faculté à les intégrer de manière fluide à votre nouvelle organisation verticale. 

La reconstitution des marges

Pour schématiser, les cabinets auront le choix entre deux propositions de valeurs pour leurs clients. Proposer des missions de conseil « généralistes » (tableaux de bord, suivi de trésorerie, de gestion, d’investissement, etc.). Ou alors formuler une offre de conseil spécialisée, spécifique et sur-mesure dans certains domaines ? La première formule attirera beaucoup de clients, pour une valeur ajoutée modérée, tandis que la seconde garantira moins de prospects, mais une valeur ajoutée plus forte et donc une marge plus élevée. Cet aiguillage devra se réaliser au cas par cas en fonction de l’historique du cabinet, de ses clients, de sa position géographique et de son niveau de maturité technologique.

En somme, le comptable doit devenir un diagnostiqueur et un décodeur des données de l’entreprise, il saura alors vendre ces prestations d’assistance, de conseil et de distribution bien au-delà de ses honoraires actuels. Il est de notre responsabilité à nous, éditeurs, de vous aider à y parvenir.

Et demain ?

Sous les effets cumulés d’une transformation, qui était déjà en marche, et d’une crise économique qui pointe le bout de son long nez, les professionnels du chiffre sont dans une situation plus qu’inédite. Malgré eux, c’est comme s’ils étaient tombés sur une case “avancez d’un coup de trois tours”. Pour saisir l'entièreté de ces opportunités à venir, les cabinets comptables et les chefs d’entreprises doivent comprendre et appréhender l’automatisation et la structuration de la donnée dans la perspective d’un projet d’entreprise. Absorber une telle révolution dans les strates de son métier demande une préparation et un accompagnement spécifique. C’est ce que nous proposons chez Inqom, au-delà d’un logiciel comptable nouvelle génération basé sur l’IA.

Si notre vision vous parle, vous plait ou simplement vous interpelle ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir d’échanger avec vous pour vous présenter notre offre spéciale post-période fiscale (valable à partir du 1er mai) un abonnement de 299€ de 15 dossiers et 300 docs / mois offert pour les 200 premiers inscrits (experts-comptables) jusqu'au 31 décembre 2021. Pour en savoir plus suivez ce lien.

Qui sommes-nous ?

Inqom est un logiciel SaaS d’automatisation de la production comptable basée sur l’Intelligence Artificielle, pour les cabinets d’expertise comptable et les services comptables des PME et ETI. Du dépôt des pièces comptables à l’établissement des comptes annuels en passant par la saisie, et le lettrage automatique, la gestion des immobilisations et des emprunts, la préparation et la déclaration de la TVA ainsi que la révision finale, Inqom permet de réaliser, l’ensemble des travaux comptables avec des interventions manuelles réduites au strict nécessaire.

Vous aimerez aussi

Recevez les prochains articles par e-mail

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque mois un condensé de tous nos articles directement dans votre boite e-mail.