Inqom news
23/2/21
10 min
Inqom

De Fred de la compta à Inqom, notre constat technologique

L’étonnant contexte sanitaire et économique est un moment idéal pour regarder dans le rétroviseur. De 2015 à 2021, de Fred de la compta à Inqom, notre vision du marché de la comptabilité s’est au fur et à mesure structurée pour arriver aujourd’hui à une certaine maturité. Premier volet de notre dossier « Dans quel état la profession comptable sortira-t-elle de la crise ? », voici une autocritique sur notre évolution au sein de la grande famille des logiciels comptables.

Pour la profession comptable, le temps a semblé s’accélérer durant la pandémie de 2020. D’un côté, les experts-comptables ont, plus que jamais, été sollicités pour jouer leur rôle d’accompagnateur de chefs d’entreprise, et d’un autre côté les avantages de la digitalisation des procédures et de son corollaire le télétravail se sont révélés dans toute leur étendue.

La même année, l’administration fiscale faisait part au sujet de la facture électronique et de la déclaration de chiffre d’affaires pré-remplie de projets dont la mise en place ne peut que conduire à de profondes transformations dans le quotidien des cabinets et des directions financières.

Du côté des éditeurs de logiciels orientés gestion, s’est développée une offre exceptionnellement riche de solutions SaaS spécialisées (néo-banques, GED, gestion des paiements, des notes de frais, de la paye...) très performantes dans leurs domaines respectifs et dont le spectre fonctionnel déborde largement sur celui relevant autrefois de la comptabilité au sens strict.

Par ailleurs, la perspective d’un trait de plume ministériel, divisant la valeur des clientèles par l’effet de révision du champ d’application du monopole des experts comptables ou/et d’une réduction des obligations comptables des petites entreprises est moins que jamais écartée et constitue une épée de Damoclès sur la tête de toute une profession, pour laquelle la tenue comptable représente encore 60% du chiffre d’affaires.

Dans un tel contexte les mutations sont inévitables en tant qu’elles répondent à l’avènement de technologies nouvelles et à des changements réglementaires prévus ou prévisibles.

Le pessimiste y verra la fin d’un monde, et l’optimiste l’opportunité d’évoluer.

Inqom faisant partie des nouvelles solutions innovantes et matures pour vous accompagner dans cette (r)évolution, nous souhaitons nous présenter à vous et vous exposer notre vision dans ses grandes lignes. 

Notre histoire

En 2015, l’actuelle équipe dirigeante d’Inqom a été à l’origine de Fred de la compta, un cabinet d’expertise comptable en ligne proposant déjà un outil collaboratif développé en interne, simple mais inédit à l’époque et propre à séduire les patrons d’entreprises de technologies et autres startups qui constituaient notre marché-cible. Ce marché, nous l’avions attaqué avec des méthodes peu usuelles dans le métier de l’expertise comptable en ces temps déjà éloignés. Notre premier recrutement ne fut pas, en effet, celui d’un comptable mais celui d’un community-manager qui nous a permis de nous faire connaître et susciter l’intérêt.

La création de Fred de la compta a été contemporaine de celle de plusieurs startups aujourd’hui reconnues pour la qualité de leurs réalisations, telles que Payfit, Spendesk, Alan ou Morning (ex-Bureaux à partager) et dont nombre d’entre elles nous ont confié leurs travaux comptables. Avec ces entreprises nous partagions, pensons-nous, un désir de simplifier les pratiques et l’envie, en portant un regard neuf sur nos activités respectives et avec l’aide de la technologie, de faire les choses mieux, plus facilement et, si possible, avec plaisir.

Ce fut pendant plus de 2 ans une aventure incroyable pour notre petite équipe. Plus de 1.000 clients acquis, 30 recrutements de collaborateurs, des déménagements, des implantations et des migrations d’outils informatiques, des provocations amplifiées par la couverture médiatique, tout cela pour une belle proposition de valeur : “accompagner le chef d’entreprise dans son quotidien en pro-activité pour l’aider à prendre des décisions éclairées dans le pilotage de son activité”. Ce message est repris aujourd’hui par de nouveaux acteurs qui tentent de conjuguer l’austérité supposé des métiers comptables avec la « coolitude » fantasmée du monde des startups, laissant ainsi soupçonner que le noble objectif visé dans les slogans est probablement encore hors d’atteinte pour le plus grand nombre.

Il faut avouer que cette proposition de valeur a été et reste extrêmement difficile à délivrer, même si dans le cas de Fred de la compta, la rapidité de la croissance n’a pas facilité les choses. Comment, en effet, demander à un collaborateur d’être davantage « orienté-client » et de faire preuve de pro-activité sur des sujets à impact parfois lointain, alors qu’il est, la-plupart du temps, englué dans une routine stressante causée par la multiplicité des échéances, la lourdeur des responsabilités et, parfois, l’absence de reconnaissance de ses efforts par ses clients ?

Deux facteurs qui font obstacles

Deux facteurs, qui en réalité n’en font qu’un, nous sont apparus comme étant des obstacles majeurs à toute évolution dans le sens que nous souhaitions :

  • l’organisation du travail
  • les outils du marché

Les outils du marché entretiennent en effet l’organisation du travail telle qu’on la connaît aujourd’hui, avec comme problématiques couramment rencontrées dans les cabinets ou directions financières :

  • sur-qualité
  • travail « en batch » et non au fil de l’eau
  • isolement de la fonction comptable par rapport au reste de l’entreprise (« travail en silo »)
  • inadéquation de la vision du temps entre ce que produit un comptable et les nécessités de pilotage du chef d’entreprise,
  • La compétence demandée au collaborateur est de connaître le fonctionnement d’un logiciel, entretenant une organisation du  travail incompatible avec la curiosité « orientée business » attendue dans l’accompagnement du client.

Face à ce constat, nous avons décidé dès l’année 2016 de concevoir et développer un outil conforme à nos conceptions, ce qui nous a conduit début 2018, à céder notre activité d’expertise comptable à des professionnels ayant vocation à s’y consacrer. 

Dès lors, nous avons commencé à comprendre avec plus d’acuité la complexité de la situation. L’aspect technologique n’était en fait que la première face d’une pièce. L’autre face consistait à faire évoluer méthodiquement et parallèlement l’organisation du travail au sein des cabinets et des services comptables des PME et ETI, ainsi que leurs rapports avec les chefs d’entreprises. 

Depuis les années 60-70 du siècle dernier, les comptables ont toujours su être de véritables mutants technologiques. Ils ont su s’adapter successivement aux différents soubresauts numériques. De la calculatrice, au tableur, en passant par les premiers logiciels de comptabilité. Ces outils, disons plus “anciens”, conféraient aux collaborateurs d’un cabinet un rôle central. La maîtrise de la technicité de ces supports agissait presque comme un garde-fou. En revanche, les nouveaux outils technologiques (Cloud, IA, logiciels collaboratifs…) relèvent d’un nouveau paradigme. La nécessité de connaissances techniques chez l’exécutant est plus réduite ce qui renforce le rôle de la machine dans la réalisation des tâches par la machine. Les procédures s'automatisent et se standardisent ce qui déplace l’épicentre de valeur au sein du cabinet. Cette nouvelle vague technologique a donc pour effet de renforcer le contrôle des dirigeants des entreprises de service comptable sur le fonctionnement des entités dont ils ont la charge.

Par conséquent, il ne faut surtout pas oublier que la transformation numérique que nous vivons actuellement est principalement humaine, avant d’être purement technologique. Tout en gardant à l’esprit que ces deux évolutions ont des temporalités bien différentes.

Une transformation humaine est plus lente, plus individuelle et, de ce fait, plus difficile à amorcer de concert. Il est demandé, ici, aux professionnels du chiffre, de revoir en profondeur leur métier et leur manière de s’organiser. Il est demandé à une profession, après plusieurs décennies de production comptable et de déclarations sociales, de se métamorphoser en conseillers. Les révolutions humaines sont, par essence, plus compliquées et difficiles à cerner, car elles relèvent de l’émotion et de l’affectif et non strictement de la technique pure. C’est ce que l’on nomme pudiquement « une culture organisationnelle ».

A partir de là, nos équipes se sont efforcées de concevoir un outil capable de faire évoluer l’organisation du travail, les mentalités, tout en délivrant une proposition de valeur stratégique pour le cabinet et ses clients. Dans ce contexte, allier technologie et ingénierie sociale est une nécessité.

Pour concrétiser cette réflexion, nous sommes évidemment passés par plusieurs étapes. Nous avons commencé dès 2015 par la création d’une plateforme collaborative d’échange des données permettant la collecte au fil de l’eau des informations utiles au suivi comptable. S’ensuit un développement itératif des fonctionnalités nécessaires pour produire les comptes d’une entreprise. Chaque nouvelle fonctionnalité devait répondre à un critère de priorité en relation avec la culture organisationnelle des cabinets. En effet, la profession est à géométrie variable, il a fallu faire des choix et des concessions avant de pouvoir proposer un outil complet.

Les levées de fonds s'enchaînent alors : 2016, 2017, 2018. En 5 ans, ce sont presque 15 millions d’euros qui ont été investis dans le projet. Nous tenons d’ailleurs à remercier l’ensemble de nos investisseurs, qui ont cru en notre projet et nous ont suivi depuis 5 ans, qui ne sont ni éditeurs ni comptables.

Notre ligne directrice n’est pas de nous aligner sur le périmètre fonctionnel des outils qui existent sur le marché, mais de partir du besoin concret de l’utilisateur, analysé sans a priori et dans la perspective d’apporter une proposition de valeur inédite autorisée par l’utilisation des technologies les plus récentes.

Nous mettons à votre disposition un logiciel « from scratch » en SaaS qui se positionne sur les dernières technologies, notamment en matière d'Intelligence Artificielle. En regardant dans le rétroviseur, nous nous rendons compte que cette création ex-nihilo fut pour nous une chance, car nous avions à la fois un avis externe et interne. D’une part, nous avons travaillé pendant de longs mois avec des cabinets partenaires qui, de par leur utilisation en condition réelle, ont su nous aider à faire évoluer les fonctionnalités en fonction des attentes métiers au quotidien. D’autre part, nos Product Manager ont pu apporter toutes leurs expertises en matière de gestion des flux de données sans biais métier.

La profession comptable possède une forte culture organisationnelle, renforcée et légitimée par la présence d’un oligopole d’éditeurs spécialisés peu soucieux de favoriser la créativité, la différenciation et la nouveauté au sein des cabinets. Il est dès lors inévitable que les innovations technologiques de rupture ne puissent être introduites que de l'extérieur, même si le besoin de ces innovations est ressenti et de plus en plus souvent exprimé par le marché. Cette convergence entre savoir-faire technique et attentes métiers, nous a permis de créer un outil visionnaire qui bouscule les codes de production comptable existants. Pas réinventer, ni transformer, ni refondre, mais bien bousculer. C’est selon nous le seul moyen d’entamer une mue organisationnelle au sein des cabinets. Notre outil a l’ambition de préparer les cabinets aux nouveaux métiers de demain. 

Aujourd’hui Inqom est utilisé comme outil unique par une centaine de cabinets comptables et directions financières. La comptabilité de plus de 3.000 entreprises est tenue sur Inqom. Nous collaborons avec plusieurs gros cabinets partenaires en vue de l'adaptation de notre feuille de route aux besoins de ce segment de clientèle.

Qui sommes-nous ?

Inqom est un logiciel SaaS d’automatisation de la production comptable basée sur l’Intelligence Artificielle, pour les cabinets d’expertise comptable et les services comptables des PME et ETI. Du dépôt des pièces comptables à l’établissement des comptes annuels en passant par la saisie, et le lettrage automatique, la gestion des immobilisations et des emprunts, la préparation et la déclaration de la TVA ainsi que la révision finale, Inqom permet de réaliser, l’ensemble des travaux comptables avec des interventions manuelles réduites au strict nécessaire.

Vous aimerez aussi

Recevez les prochains articles par e-mail

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque mois un condensé de tous nos articles directement dans votre boite e-mail.